EAN13
9782755689457
ISBN
978-2-7556-8945-7
Éditeur
Hugo Roman
Date de publication
Nombre de pages
426
Dimensions
21 x 14 x 3 cm
Poids
516 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Nous étions les reines

De

Hugo Roman

Offres

DIX ANS PLUS TÔT, LEURS JEUX PERVERS ONT BRISÉ DES VIES. AUJOURD'HUI, C'EST À ELLES DE RENDRE DES COMPTES.
À leur retour sur le campus, dix ans après l'avoir quitté, deux anciennes amiesde fac réalisent que quelqu'un cherche à se venger de ce qu'elles y ont fait à l'époque – et que cette personne ne reculera devant rien pour arriver à ses fins.Un thriller psychologique aussi subtil qu'efficace sur l'ambition, les amitiés toxiques et les désirs mortels. Un premier roman impressionnant et magistral.
Depuis qu'Ambrosia Wellington a quitté la fac, elle s'est donné beaucoup de mal pour s'inventer une nouvelle vie et laisser le passé derrière elle. Lorsqu'elle reçoit un mail l'invitant à la célébration des dix ans de sa promo, son instinct la pousse d'abord à refuser. Jusqu'à ce qu'arrive un étrange message anonyme : " Nous devons parler de ce que nous avons fait cette nuit-là. "Les secrets qu'Ambrosia pensait enfouis ne le sont pas. Quelqu'un sait. Quelqu'un sait que l'amitié entre Ambrosia et l'extravagante Sloane "Sully' Sullivan les a poussées à jouer à des jeux de séduction de plus en plus troubles, de plus en plus pervers. Mais comment résister au charme vénéneux de Sully, capable de faire faire ce qu'elle voulait à toutes celles et tous ceux que ce charme envoûtait ?De retour sur le campus, assaillies par les souvenirs et par les remords, Ambrosia et Sully reçoivent des messages de plus en plus menaçants. Celui ou celle qui les écrit ne cherche pas seulement à connaître la vérité, mais à se venger. À se venger de ce que les deux filles ont fait dix ans plus tôt, et dont Ambrosia réalise enfin toute la cruauté.
Alternant entre le récit du premier semestre d'Ambrosia sur le campus et celui de son retour dix ans plus tard, Nous étions les reines mêle thriller, tragédie, trouble et trahison pour décrire avec brio la brutalité et la perversité des jeux amoureux, à un âge où l'on ne réalise pas qu'il n'y a parfois qu'un souffle ténu entre l'amour et la mort.
S'identifier pour envoyer des commentaires.